Réduire les traitements

Des résultats marquants

Nos vignerons se préoccupent en permanence de la santé de leurs vignes. La protection de la récolte est plus ou moins complexe suivant les conditions climatiques du millésime et la pression maladie liée. L’utilisation de produits phytosanitaires doit donc être raisonnée en fonction des secteurs et des années. Depuis 2 campagnes nous utilisons l’IFT – Indicateur de Fréquence de Traitements – qui nous permet de comptabiliser précisément le nombre de doses de référence utilisées par hectare. Grâce à cet indicateur et à la remise en question permanente des vignerons sur leurs pratiques, les résultats sont là. Les deux Caves se situent chacune bien en-dessous de l’IFT bourguignon moyen et ce malgré des pratiques culturales différentes (principalement vignes hautes et larges pour Nuiton-Beaunoy et vignes basses pour Terres Secrètes). Avec pour objectif de sans cesse réduire notre impact !

Réduire notre consommation énergetique

Une énergie propre, intégrée

Avec une surface totale de 1765m2 (soit 1062 panneaux photovoltaïques ) nous produisons l’équivalent de l’alimentation de 152 foyers. Avec cet équipement unique, notre cave est la première en Bourgogne à s’être équipée d’une production énergétique propre, représentant près de 40% de la consommation annuelle de la cave.

L’installation a été faite par des artisans locaux et le choix des panneaux, chez un fabricant français. Un éco-compteur, situé devant le caveau, permet à chacun de visualiser l’impact direct de notre production. Le coût du projet est de 388 000€, l’économie annuelle estimée à 43 400€, permettant ainsi à notre cave de mieux maîtriser ses charges pour continuer d’investir dans un outil de production écologiquement performant.

L’esprit coopératif

Développer l’Agriculture Biologique

Travailler les sols, mesurer et réduire l’utilisation d’intrants, utiliser le couvert végétal,… autant d’actions entreprises par nos vignerons pour une viticulture plus durable. Certains d’entre eux ont voulu aller encore un peu plus loin et engager des démarches de conversion en agriculture biologique au sein de leurs exploitations. Une SCEV – Société Civile d’Exploitation Viticole – collective certifiée bio a même été créée au sein de Vignerons des Terres Secrètes, pour faciliter et sécuriser les changements de pratiques des vignerons associés de cette SCEV. Au total, sur les deux Caves, ce sont 23 ha qui sont actuellement en conversion dans des appellations telles que Mâcon-Villages, Saint-Véran ou Hautes-Côtes de Beaune. Le travail de la vigne se fait sans herbicides et avec des produits biologiques utilisés à doses réduites. Les vignerons engagés dans cette démarche travaillent ensemble pour sans cesse remettre en question leurs pratiques et faire vivre l’esprit coopératif à travers cet engagement environnemental fort.

Protéger nos sols

Grâce au couvert végétal

Ce mélange de trois grandes familles végétales -légumineuses (pois, trèfle), crucifères (moutarde, colza,…) et graminées (seigle,…) – semé à l’automne entre les rangs de vignes, a de nombreuses vertus. Il assure une couverture du sol (quasi) permanente diminuant ainsi les phénomènes de battance et d’érosion, recycle les éléments minéraux, augmente le taux de matière organique des sols, les structure, protège les plus fragiles. Il favorise l’activité biologique et faunistique, limite la présence d’adventices dans la parcelle et bien sûr l’utilisation d’herbicide.

Au printemps c’est une multitude de plantes qui accompagnent ainsi la vigne dans son développement.

Réduire les sulfites

Une réponse adaptée aux consommateurs

Classés aujourd’hui dans la catégorie des allergènes, les sulfites sont utilisés dans la production viticole depuis le XVIIIè siècle pour favoriser la conservation du vin. Depuis plusieurs années nous réduisons au maximum leur utilisation allant même jusqu’à vinifier certaines cuvées sans ajout de sulfites.